Les 80 ans de papa et les 60 ans de Claudine

Le Cabanat puis Auberge des Mousquetaires à Boissezon

Le 9 Septembre 2006

Tout a commencé par un apéritif pris derrière la maison. Le soleil était avec nous et déjà
l'ambiance était conviviale et pleine d'amitié et de bonheur. Nous avions essayé de réunir
des personnes qui comptent à la fois dans le coeur de papa et de Claudine. Seuls, Rosy
et Guy, en voyage n'avaient pu se joindre à nous, mais ils nous avaient offert, peu de temps
auparavant, un repas à l'Auberge des Mousquetaires qui se trouve près de chez eux.

DSC03289.jpg

DSC03290.jpg

DSC03293.jpg

DSC03294.jpg

DSC03296.jpg

DSC03299.jpg

Départ ensuite vers l'Auberge des Mousquetaires où, toute la salle nous était réservée.
Le menu avait été soigneusement préparé, en fait il y en avait 4 pour tous les goûts !
Repas du 9 Septembre 2006 midi
Restaurant « Les 2 Mousquetaires » Boissezon
80 ans de Louis
60 ans de Claudine

**************
Merci d’être venus et bienvenue à toutes et à tous !

**************
Profiteroles de bloc de foie gras sauce aux cèpes secs

***********
Médaillon de sole sauce homard

***********
Assortiment de légumes

***********
Plateau de fromages

***********
Saint-honoré ou Mousse de fruits
(Gâteaux anniversaire 80 et 60 ans)


Salade au chèvre et magrets séchés

***********
Médaillon de sole sauce homard

***********
Assortiment de légumes

***********
Plateau de fromages

***********
Saint-honoré ou Mousse de fruits
(Gâteaux anniversaire 80 et 60 ans)


Salade aux gésiers confits et magrets séchés

***********
Médaillon de sole sauce homard

***********
Assortiment de légumes

***********
Plateau de fromages

***********
Saint-honoré ou Mousse de fruits
(Gâteaux anniversaire 80 et 60 ans)


Profiteroles de bloc de foie gras sauce aux cèpes secs

***********
Aiguillettes de canard sauce champignons

***********
Assortiment de légumes

***********
Plateau de fromages

***********
Saint-honoré ou Mousse de fruits
(Gâteaux anniversaire 80 et 60 ans)

Tout le monde a pris place à table et durant le repas il y a eu quelques intermèdes
Le premier m'a vu interpréter, accompagné par Claudine puis par une grande partie
de l'assistance, une chanson que j'avais composée sur l'air de "Mon coeur d'attache"
qui est la chanson que je chantais, quand j'avais moins de 20 ans et qu'on me
sollicitait. J'avais joué sur le total des âges de nos deux "héros" du jour et c'était
aussi pour fêter 140 ans que tout le monde avait été invité.

Cent quarante ans à deux !
Anniversaires Papi Loulou (80 ans) et Claudine (60 ans)
Boissezon le 9 septembre 2006
Paroles de J. Cauquil – Musique E. Macias (Mon cœur d’attache)


Cent quarante ans à deux,
N’est-ce pas que c’est merveilleux,
80 pour notre papi,
Et 60 aussi pour ma mie,
Cent quarante ans à deux,
Oh mais non ils ne sont pas vieux,
Ils ont gardé un cœur d’enfant,
Un cœur qui nous aime toujours vraiment !

1er Couplet

Le papi,
Il a mis des couleurs dans sa vie,
Il a eu deux beaux enfants aussi,
Il a joué aux boules et bien sûr, au rugby,
Salvetat,
C’est l’eau qui coule bien dans ses veines,
Son pays on peut dire qu’il l’aime,
Toujours prêt à aider ses enfants, ses amis !

Cent quarante ans à deux,
N’est-ce pas que c’est merveilleux,
80 pour notre papi,
Et 60 aussi pour ma mie,
Cent quarante ans à deux,
Oh mais non ils ne sont pas vieux,
Ils ont gardé un cœur d’enfant,
Un cœur qui nous aime toujours vraiment !

2ème Couplet

La Cloclo,
Elle a donné ses jours les plus beaux,
Aux enfants elle a fait ce cadeau,
A l’école de l’amour il y en a, jamais trop,
Cabanat,
Le plus beau des endroits qu’il y a,
Son jardin, la ferme de papa,
Petit Paul aime bien la suivre, pas à pas !

Cent quarante ans à deux,
N’est-ce pas que c’est merveilleux,
80 pour notre papi,
Et 60 aussi pour ma mie,
Cent quarante ans à deux,
Oh mais non ils ne sont pas vieux,
Ils ont gardé un cœur d’enfant,
Un cœur qui nous aime toujours vraiment !

3ème Couplet

Aujourd’hui,
Les parents et aussi les amis,
Se trouvent tous ici réunis,
Pour passer un moment de bonheur, de la vie,
Profitons,
Des souhaits que tous nous formulons,
La santé, le bonheur à foison,
Et tous ensemble encore une fois, nous chantons !

Cent quarante ans à deux,
N’est-ce pas que c’est merveilleux,
80 pour notre papi,
Et 60 aussi pour ma mie,
Cent quarante ans à deux,
Oh mais non ils ne sont pas vieux,
Ils ont gardé un cœur d’enfant,
Un cœur qui nous aime toujours vraiment !

DSC03301.jpg
DSC03302.jpg
DSC03303.jpg
DSC03304.jpg
DSC03305.jpg
DSC03306.jpg
DSC03307.jpg
DSC03308.jpg

Puis petit Paul a mangé tout seul car le projet était de le faire dormir pendant le repas ...
Il a bien mangé, surtout les fraises, puis il nous a fait un "pestacle" !
Après, on l'a mis au lit au niveau de la mezzanine ... il y est resté un peu, mais n'a
pas dormi et a donc assisté en spectateur avisé à la suite de la fête.

DSC03309.jpg
DSC03311.jpg
DSCN4084.jpg
DSCN4087.jpg

Michel et Pierre avaient aussi préparé quelque chose sur le thème de 140 ans.
Ils nous ont procuré un grand moment de bonheur sous les yeux de Paul,
spectateur très attentif et enthousiaste. Leur chanson pouvait se chanter
sur l'air du Zizi de Pierre Perret et ce fut un grand moment de rigolade !

140 ans ?


Nous voici aujourd’hui réunis, ogué, ogué
La famille est là et les amis, ogué, ogué
Pour fêter 140 ans, vous m’direz c’est étonnant,
Qui-a donc ainsi réussi à traverser les ans ?
En fait il s’agit de 2 personnes, de leurs âges 140 c’est la somme

Dans un premier temps voyons Claudine ogué, ogué
Notre mère, la reine de la bine, ogué, ogué
Nous nous attard’rons plus tard, sur Louis et ses mémoir’
Rassurez-vous nous n’allons pas l’oublier, non non
C’est parti attachez vos ceintures, parlons maintenant horticulture

Soixante ans, maman Claudine a soixante ans
Les fleurs, l’école, les chats, p’tit Paul, mais où sont passées mes lunettes ?
Joris, Paulette, Roger, Pépé , mais où j’ai bien pu les ranger ?
Tes soixante ans on va fêter tes soixante ans

Depuis peu elle est à la retraite, ogué, ogué
Mais malgrè ça jamais elle n’arrête, ogué, ogué
Tout l’temps à courir partout, du jardin jusqu’au Perou
En passant par le grenier et la forêt itou
Si vous la croisez sur une chaise, c’est qu’elle est en train d’trier des fraises

Tu t’es toujours occupé d’tout l’monde ogué, ogué
De Roger, Pépé ou de pt’it Paul ogué, ogué
Tant d’amour à partager, si peu de temps pour tout donner
Tu as su toujours être là quand on a besoin de toi
Merci de la joie qu’tu nous apportes, et de toujours nous prêter main-forte

Soixante ans, maman Claudine a soixante ans
Les fleurs, l’école, les chats, p’tit Paul, mais où sont passées mes lunettes ?
Joris, Paulette, Roger, Pépé , mais où j’ai bien pu les ranger ?
Tes soixante ans on va fêter tes soixante ans

Difficile d’oublier l’dessin ogué ogué,
Tes croquis et portraits le valent bien ogué ogué
Mais ce qu’on tient à te dire, c’est qu’on aime bien beaucoup t’voir rire
Et qu’on s’rait prêts à s’damner pour voir tes yeux briller
Tu es note mère et on t’adore, et notre cœur tu fais battre fort

Changeons donc de personne maintenant ogué ogué
De Louis s’occuper il est temps ogué, ogué
Contremaître dans la vie, à la retraite lui aussi
C’est à la Gâche qu’il est né et qu’il revit aussi
Pêcher à la truite dans la rivière, ou se faire une bonne pipe naguère

Quatre vingts ans, papi Louis a quatre vingts ans
Rugby, chorale et dons du sang, allez le CO on va gagner
Pétanque, Mamie, Joris et Claude, allez ensemble on va pousser
Tes 80 ans on va fêter tes 80 ans

Pour Louis l’CO c’est important , ogué ogué
Même s’ils ne gagnent pas tout l’temps ogué ogué
Joueur de Lyonnaise dans l’âme, danseur préféré des dames
Ton temps pour les dons du sang , tu donnas patiemment
Mais c’qui t’humidifie les pupilles, c’est d’être entouré de ta famille

Chanteur émérite dans la chorale ogué ogué
Toujours là pour faire partir le mal ogué ogué
Et tous ces petits enfants, et même arrière maintenant
Vous font à chaque rencontre rajeunir de vingts ans
Mamie et toi nous on vous adore, et tous ensemble chantons plus fort

Quatre vingts ans, papi Louis a quatre vingts ans
Rugby, chorale et dons du sang, allez le CO on va gagner
Pétanque, Mamie, Joris et Claude, allez ensemble on va pousser
Tes 80 ans on va fêter tes 80 ans

DSC03314.jpg
DSC03315.jpg
DSC03316.jpg
DSCN4093.jpg
DSCN4096.jpg
DSCN4097.jpg

Et puis ce fut le moment du dessert, un des préférés, de tous temps, de papa !
St Honoré pour Louis, gâteau à la mousse de fruits pour Claudine.
Tout le monde voulait les voir, mais seul Paul a eu le privilège de
souffler les bougies, d'abord avec mamie Clo, puis ensuite avec
papi Loulou !

DSCN4100.jpg
DSC03319.jpg
DSC03320.jpg
DSC03321.jpg
DSC03322.jpg
DSC03323.jpg
DSC03324.jpg
DSC03325.jpg

Après les gâteaux et les chansons habituelles, le moment des cadeaux était arrivé
et ils ont tous les deux été gâtés. Papi, un fauteuil relaxant (seulement en photo, il
devait arriver quelques jours plus tard), une sacoche en cuir, du muscat et un
téléphone portable, Claudine une belle bague et une belle montre.

DSCN4116.jpg
DSCN4117.jpg
DSCN4119.jpg
DSCN4120.jpg
DSCN4122.jpg
DSCN4123.jpg
DSCN4125.jpg
DSCN4126.jpg

Le moment des remerciements était venu, et c'est la benjamine qui se lançait
dans une Ode aux Invités qu'elle avait écrit avec tout son coeur !


Ode aux invités


Le neuf septembre de cette année,
Deux mille six pour la nommer,
Vous avez répondu présents,
Pour fêter nos cent quarante ans.

Tous, vous parents et vous amis,
Avez laissé tous vos soucis,
Pour s’amuser et partager,
Notre joie d’être rassemblés.

Quatre vingt ou bien soixante ans,
Qu’importe pour le cœur, le temps,
La chance nous a bien souri,
Puisque nous étions là en vie.

Que pouvons-nous bien espérer,
Pour tous d’autres belles journées,
Un peu de bonheur au comptant,
De bons souvenirs en partant.

Nous vous disons un grand merci,
Pour tout et votre compagnie,
Restera toujours bien gravée,
Dans notre cœur à tout jamais.

Louis et Claudine
Septembre 2006

Papa a tenu à rajouter quelques mots, pas préparés, mais sortis
tout droit de son coeur.

DSCN4128.jpg
DSCN4131.jpg

Et comme tout finit par des chansons, d'abord un grand frisson : "Du gris"
interprété comme jamais par maman, exclusivement pour papa,
puis une chanson de Paulette, Roger et Claudine (aidés par Paul),
une autre demandée par Claudine à Annie et Jean-Louis,
et une dernière offerte par Anne-Laure

DSCN4135.jpg
DSCN4140.jpg
DSCN4150.jpg
DSCN4151.jpg